Header1 Header2 Header3 Header4

Bienvenue sur le site de
l'Échiquier tournaisien

Interclubs (Mis à jour le 01/05/2017)

Tournai 1

Malgré la descente, les motifs de satisfaction sont nombreux pour Tournai 1. Les frères Gueuning décrochent des performances très prometteuses : 2080 pour Martin et 1990 pour Thomas. Leur fin de parcours magnifique augure de très beaux scores l’année prochaine en division 3.  Les Jonathan, aussi, se font remarquer ; Djo reçoit la palme du plus fort adversaire jamais rencontré par Tournai en interclubs nationaux (le souriant maître international Matthias Roeder) et John termine la saison par une victoire contre un 1973.

Tournai 2

Au terme d’un long et éprouvant duel avec l’excellente formation d’Izegem, nous sommes champions ! Le dernier titre en 4e division remontait au siècle précédent. Et c’est même un second titre consécutif pour Tournai 2. Quatre joueurs prennent part à 40 des 44 matchs. Gaétan, au premier échiquier, réalise une performance inédite et magistrale (digne d’un maître) à 2340 ! Inflexible durant les zeitnots, il « torture » ses adversaires et obtient un 7,5/8 d’anthologie. Au quatrième échiquier, Martin H. (qui a déjà participé à la précédente montée) aura encore donné le tempo de l’équipe ; son départ en trombe (7 sur 7) nous met sur orbite. En vieux briscards, aux tableaux intermédiaires, le prudent Julien (9 nulles en 11 parties) et l’invincible Louis (7 nulles et 3 victoires) ne prennent aucun risque, comptant sur la voracité de leurs deux féroces coéquipiers. Saluons aussi les bons résultats des « jokers » : victoires de Gerd, Jonathan D., Jean-Pol (décisif à Ypres) et nulle de Vincent.

Tournai 3

Tournai 3 peut être fier de son parcours. 11e l’année passée, l’équipe progresse de trois rangs. Jean-Pierre décroche cette année un solide 4,5/7. A ses côtés, l’équipe peut compter sur deux jouteurs qui, depuis trois ans, sont devenus des « habitués » : Guillaume (31 matchs sur les 33 possibles) et Salvatore (27 matchs). Seul Martin H. fait mieux (32 matchs). Inséparable de Salvatore, Christian en est à son 18e match en interclubs nationaux (sur 2 saisons).